Interessante analyse que celle de syd, relayé par Olivier.

En effet dans le modèle proposé par les services en ligne qu'ils soient WebMail, Salesforce ou autres logiciels sociaux centralisés, il y a une dépendance souvent non seulement sur le software (comme dans le modèle desktop) mais en plus une dépendance sur le hardware.

Pour moi il est sûr que l'avenir est à un système mixte incluant Peer-to-Peer et réplication sur le réseau. Un autre aspect important est dans la liberté apporté par ce système. Si le service de replication sur le réseau n'est pas forcement gratuit, le logiciel doit nous donner une certaine liberté. Cela peut-être une version locale gratuite ou bien mieux encore un logiciel libre avec une version cliente.

Pour les services sociaux tels que signets, agendas d'evenements, ou autres guides, j'espère que nous allons avoir des standards qui vont permettre de definir les formats pour les différents type de données. Ainsi des applications pourront proposer la gestion de ces formats dans des logiciels tels que XWiki (qui pourraient fonctionner en mode web mais aussi en mode P2P et deconnecté). Et plutôt que faire des services qui vous proposent (obligent) à tout mettre chez eux, on pourrait faire des services qui presentent l'information (comme technorati ou Google Maps).

Si j'avais le temps et les moyens, aujourd'hui je ferais un bel XWiki local (avec le travail déjà fait sur P2PXWiki) avec des applications de Personal KM tels que gestion de signets, blog posting, wiki local avec replication sur le réseau et en P2P.

Tags: