En réponse à Julien qui a commenté ma phrase d'un billet précédent repris sur empyrée:

Il me semble que depuis le temps qu'on discute de l'Europe à Bruxelles, les questions qui fachent sont assez bien connues. Mais nos représentants, qui s'occupent beaucoup plus de leur avenir personnel, n'ont aucune envie de ramener les contenus de ces discussions au peuple européen. Aujourd'hui les discussions à Bruxelles sont du marchandage. Les representants d'un pays lachent quelque chose pour obtenir autre chose des autres.

Soit, comme tu le dis, la vrai démocratie européenne c'est le suffrage universel européen et on en est encore loin.

Pour autant, cela n'empêche que nos représentants peuvent avoir une approche plus participative avec le peuple avant et pendant la négociation.

Pourquoi pas un référendum consultatif avec un certains nombre de questions clés qui seraient ainsi débattues publiquement et ensuite votés. Par exemple:

- quelles frontières à l'europe

  • quels élements d'écologie
  • quels éléments économiques
  • un président élu au suffrage universel européen ?
  • etc.. etc..

    On en est tres tres tres loin dans le cas de ce traité.

    Ma liste est faite rapidement et serait sûrement différente avec un peu de reflexion, mais c'est juste pour te dire que ce que j'entendais pas consulter n'était pas "pour ou contre l'europe".. D'ailleurs tu as bien choisis ta question: "pour ou contre l'europe". C'est la question que notre classe politique essaye de nous faire croire qu'elle nous pose à chaque réferundum européen. Le Pen, de Villiers et d'autres se font un plaisir de renforcer ce trait.

    C'est un peu facile de la part de la classe politique. Hop et voila mon beau traité.. "Ceux qui votent oui, sont eu-ro-pé-ens" (à chanter sur l'air des supporters de foot).. Les autres sont des méchants.. Et en plus le gouvernement (qui a fait la négociation finale à Bruxelles) n'engage pas sa responsabilité (dixit Raffarin).

    C'est vraiment malheureux, car le vote d'une constitution européenne aurait du être un grand moment de la construction Européenne. La, que ce soit oui ou non, c'est de toute façon raté.

Tags: