L'ART propose l'obligation d'accepter les opérateurs mobiles virtuels.

Il s'agit pour le moment d'une consultation. L'objectif étant de dynamiser le marché.

Ainsi des opérateurs étrangers pourraient avoir une continuité de service en France, ou bien le future 4ème opérateur UMTS pourrait s'appuyer s'une une offre "virtuelle" pour le téléphone classique.

Ce que je trouve intéressant c'est l'analyse poussée de la concurrence faite par l'ART. Depuis qu'elle existe l'ART n'a pas "destabilisé" le marché des télécoms bien au contraire. Et des progrès significatifs ont été fait qui améliorer la concurrence et les services des particuliers.

Sans l'ART, on peut se demander si on aurait pu avoir un opérateur comme Free, qui developpe son réseau ADSL tout en s'appuyant sur le réseau public de FT pour les zones qu'il ne peut pas couvrir aussi vite. Sans l'accès à ce reseau dans les mêmes conditions que Wanadoo, Free aurait sûrement bien eu du mal à se developper.

On est bien loin de la vision catastophique de l'interventionisme étatique tel qu'il est dessiné par les ultra-libéraux pro-Microsoft. Genre les trucs invérifiables tels que "si le marché de l'informatique est si dynamique c'est parce que c'est le moins régulé de tous les marchés". Il est vrai que plus de 10 ans de monopole de MS Office et 5 ans sans amélioration d'Internet Explorer ça c'est du dynamisme !

Ah si on avait une ART pour l'informatique peut-être qu'on pourrait exiger des monopoles de notre marché:

- l'interoperabilité au niveau des données (publications de formats, droits d'utilisation libre des formats).

  • l'implementation propre des standards (CSS, XHTML, JavaScript).
  • ouverture de l'OS pour d'autres applications.


    Je suis sur qu'on peut trouver plein d'autres idées sur des obligations à imposer aux mastodontes sans pour autant destabiliser le marché ou l'empêcher de fonctionner. Une organisation indépendante qui surveille cela serait pas mal afin de faire ces choses la avant que le mal soit fait. Si vous avez des idées de ce genre n'hésitez pas. Cela pourrait faire l'objet d'une lettre pour demander la création d'une Autortié de Régulation de l'Informatique !

Tags: