Une étude universitaire (par deux professeur de l'Havard Business School et de l'Université de Caroline du Nord Chapel Hill) indiquerait que le P2P n'a pas d'effet statitique significatif sur les ventes de musique aux USA..

Ce qui est intéressant, c'est qu'elle n'est pas basée sur un questionaires qui peuvent être très biaisés par le charactère 'illégal' du P2P, mais se base sur les variations des téléchargement et des ventes en fonction de facteurs externes comme:

- les passages radios et les concerts

  • les vacances en Allemagne (si si c'est vrai)
  • les periodes de raletissement d'Internet
  • la longueur des chansons

    En fait, les vacances Allemandes ont un effet aux USA, car d'après l'étude, 16% des téléchargement faits par des américains viennent d'ordinateurs en Allemagne, principalements d'étudiants allemands. Ainsi s'il sont en vacances, l'offre de chansons en téléchargement est augmentée aux USA.

    D'après l'étude, les causes des chutes des ventes seraient beaucoup plus liéés à un moindre interêt pour le format CD (après une décénie de vente fortes avec le remplacement des disques vinyls en CD) et surtout la plus forte concurrence des autres loisirs ou outils chez les acheteurs de musiques (DVD, téléphone mobile chez les jeunes). L'étude montre bien les transferts de budgets de consommateurs de la musique vers les autres loisirs et indique aussi qu'alors que le P2P menace aussi potentiellement le marché des films et des jeux, ces marchés sont en progression.

    L'étude indique aussi que le P2P ne devrait pas avoir d'effet négatifs sur les artistes car de toute façon, une grande majorité des artistes doivent déjà vivrent d'autres revenus que les ventes de disques.

    En final, on en revient au fait que les gens (et surtout les jeunes) n'ont pas des revenus illimités...

Tags: