Blog - posts for November 2005

SAP investisting in something it doesn't believe in ?

Shai Agassi, SAP's President of Product and Technology is either misinformed or not very coherent..

A few weeks ago, he invests in SocialText which then announces it's return to open source roots.

And now, Shai Agassi dismisses open source as non innovative and as 'socialist':

"Intellectual property IP socialism is the worst that can happen to any IP-based society," he said. "And we are an IP-based society. If there is no way to protect IP, there is no reason to invest in IP."

Well, it looks like it's so socialist that your own company invests in companies which have open source at their core. Or maybe "investment" is a socialist word.

Marc Fleury from JBoss has a good answer for those wishing to understand why Open Source is able of sustaining reasearch & development and innovation.

via Tristan

Le Web 2.0, un retour aux sources, pas un révolution

Fred Cavazza nous fait partager un article résumant de son point de vue ce qu'est le Web 2.0.

Pour moi, le Web 2.0 c'est ce qu'aurait du être le Web 0. Comme le dit si bien Tristan, Tim Benners Lee avait pensé le web editable.

Il y a juste eu une petite parenthèse et elle n'est pas finie. Il fallait déjà que le niveau informatique des utilisateurs augmente et ensuite que le niveau internet augmente..

Je crois qu'on surévalue encore le niveau actuel. J'ai eu l'occasion de faire une conférence pour parler de XWiki (que tu aurais pu citer avec JotSpot) et je me suis rendu compte que beaucoup d'entreprises par exemple ne sont pas encore complètement dans le Web tout court. Elles ont encore du boulot sur l'eCommerce, sur les processus interne optimisables par l'informatique, avant de transformer tous leur utilisateurs en manipulateurs d'informations..

Donc pour moi le Web 2.0 est plutôt un retour aux sources qu'une révolution. Mais ce retour est important. S'il y a révolution c'est celle des utilisateurs qui se lancent pour de vrai dans le web petit à petit.

Le Web 2.0, on lui donne un nom car le monde du business aime les noms car cela fait effet de 'label'.

Mais il faut savoir raison garder. Avec le buzz, peuvent aussi venir ceux qui exploitent le filon et la bulle. Mais avec le buzz peut aussi venir des moyens suffisants pour faire des choses très intéressantes.

Et le dit Fred, la technologie c'est pas important.. Les usages non plus d'ailleurs.. Ce qui va faire que ces services ou logiciels fonctionnent c'est d'avoir un business model. C'est le business qui compte. Comment vont-ils gagner de l'argent ? Et pendant combien de temps ? En tant qu'utilisateur, je me mefie d'une service qui sera forcement different le jour ou il ne sera plus "subventionné". Par exemple je suis utilisateur de Bloglines et je ne sais toujours pas comment ils gagnent de l'argent sur ce service gratuit. Par contre je suis utilisateur de Google, et la j'ai bien compris et surtout leur compte en banque montre que cela fonctionne.

De ce côté la, le Web 2.0 c'est comme l'Open Source. Il faudra savoir faire la difference entre les projets d'un jour et les projets d'avenir. Je sais de quoi je parle, puisque je gère un business Open-Source ET un service Web innovant (Web 1.883452), et que je suis confronté au jour la jour au fait de permettre à ma société de croître. Et pour le moment, c'est plutôt l'Open Source qui nous permet de nous financer plus que le Web 2.0. (Note: l'investissement en capital-risque dans une société ne prouve pas sa viabilité mais ne fait que retarder le moment ou on la verifiera).

via Tristan.

Ou va le monde version US: l'offshore en bateau

Comment payer moins cher les developpeurs sans avoir les problèmes de management à distance..

Simple, 600 developpeurs Indiens ou Chinois sur un paquebot en eaux internationales le long des côtes de Californie. Suffisait d'y penser..

C'est Sea Code.

Je sais pas s'il faut en rire ou en pleurer.

Ou va le monde version Française: les grèves

Merci les grèves.. On a un salon demain et quelqu'un de l'équipe de venir à Paris en train.. On sait pas s'il peut venir.. En plus on doit en profiter pour discuter de la stratégie..

Tout ça pour une privatisation non-annoncée ? Pour de l'externalisation de certains boulots ?

Allez c'est bon.. lachez nous un peu.. et laissez les gens bosser..

Apparement c'est aussi la grève de l'information chez Libération. Mais apparement, on ne se limite pas à arrêter de bosser, mais aussi à modifier significativement le site Internet.

greve.png

Google Base est lancé

Google vient de lancer la beta de Google Base, service qui avait ces derniers été analysé de long en large afin d'imaginer ce que ça allait être exactement.

Pour le moment je pense que c'est toujours un index spécialisé sur des données structurés, comme les Annonces emploi, les voitures, les produits et services, les evenements, ou ce que vous voulez structurer vous même.

Il y a quelques navigations sympatique par Google Maps, ou par Prix. Mais rien de fabuleux encore. La saisie des informations n'est clairement pas métier.

Fait intéressant, Google à introduit une "date d'expiration" maximum de 31 jours, ce qui peut obliger à reactualiser les données régulierement. Cela semble tourner le service vers l'offre commerciale limité dans le temps (offre d'emploi, eBay ?)

Il ne s'agit pas aujourd'hui d'un concurrent aux services spécialisés, mais cela peut redefinir ces marchés de plusieurs façons:

- les petits services spécialisés ou les entreprises pourront envoyer leurs offres directement dans ces systèmes et donc avoir une meilleur audience pour leurs offres, ce qui peut pousser les grands sites à aussi devoir faire indexer leurs informations dans cet index structuré. Ceci sera d'autant plus possible si des logiciels proposés aux entreprises font cela directement.

  • des interfaces spécialisées peuvent être construites au dessus du moteur afin d'avoir plus de convivialité, mais en utilisant les données et le stockage de Google. Probablement si l'on ne veut pas être limité sur les APIs de stockages, il faudra utiliser les Google Ads sur le système. Il faut pour cela qu'un API soit proposée, ce qui ne semble pas encore le cas.

    La combinaison de ces deux facteurs peut sur le long terme concurrencer serieusement les sites leaders gérant ces données actuellement.

    eBay, les sites d'emplois, de rencontres sont clairement dans la ligne de mire à long terme de ce service.

    En tout cas du côté d'XWiki, on va voir comment on peut pousser directement des données structurés d'XWiki dans la Google Base, ainsi qu'afficher ces données dans le wiki.

Google lance Google Analytics

Google vient de lancer Google Analytics, produit issue du rachat d'Urchin.com en Mars 2005. Je viens de l'installer sur mon blog pour voir un peu ce que cela fait.

D'un produit payant assez cher, Google vient de lancer un produit qui baisse violement le prix. eStat et Xiti ont de quoi s'inquiêter. 5Millions de pages vues et pas de logos sur l'offre de Google.

Mais le plus intéressant est dans le fait que la limite de 5Millions de pages vues ne s'applique apparement pas aux clients d'AdWords.

Cela en ferait un des premiers services "sponsorisé" par le fait d'être un client d'AdWords. Aujourd'hui les services software ne coûtent pas grand chose par rapport à ce que rapporte le système de publicité de Google et Google fera out pour protéger cette source de revenus.

Hors ce service est non négligeable en terme de resources techniques nécéssaires pour faire tourner les stats. J'en sais quelque chose, car j'ai travaillé sur des plateformes de statistiques.

Risk sur Google Maps

Très fort ! On peut jouer à Risk avec une carte de Google Maps.

Via Ajaxian.

Jérémi sur LCI de Chine

Jeremi, notre stagiaire sur XWiki, nous manque beaucoup depuis qu'il est parti dans l'empire celeste.

Heureusement, on a envoyé une équipe de LCI pour vérifier qu'il ne lui arrivait rien de mal.

Jérémi je compatis, 8Mb pour la FAC tout entière, plus la censure, ça doit être très dur.

UPDATE: Il faut être précis quand on blogue. La Chine est l'empire celeste. Le pays du soleil levant c'est le Japon. C'est un truc à avoir des ennuis ça..

Les Frenchies à l'attaque de l'Internet

Cela fait plaisir de voir une serie de services fait par des français commencer à faire du buzz sur Internet, et ceci au niveau mondial.

En vrac:

* NetVibes de Tariq KRIM et Florent Fremont, qui fait un max de buzz en un minimum de temps. Faut dire que c'est quand même mieux que ce que Microsoft a livré de live.com.

  • Fotolia, banque de données d'images libres de droits permettant aux photographes amateurs de vendre leurs photos, crée par Thibaud Elziere, Oleg Tscheltzoff et Patrick Chassany (à New-York semble-t-il).
  • Zlio crée par Jeremi Berrebi et dont on peut pas parlé puisque ce n'est pas encore lancé. Je ne sais pas si Jeremi à prévu de lancer ce service mondialement par contre.
  • BlogMarks créé par un team de oufs.

    En tout cas, cela fait plaisir que les frenchies ne regardent pas passer le train du Web 2.0 (si cela existe) et sont capables d'innovation et ceci de façon mondiale.

Zlio coming soon

Aujourd'hui j'ai testé Zlio, le nouveau service de Jeremi Berrebi qui avait crée Net2One à la grande époque du Web 1.0.

Comme il ne veut pas qu'on dévoile ce qu'est le service, puisqu'il veut garder l'effet de surprise, je peux juste dire que c'est pas mal du tout et que c'est un mix de petites choses qui existent par-ci par la sur le web. Mais le mix est justement particulièrement intéressant.

En tout cas bravo pour le boulot car c'est très bien réussi.

Tags:
Created by Ludovic Dubost on 2005/01/28 16:50