Ce n'est pas moi qui le dit, mais Cory Doctorow de l'Electronic Fontier Foundation. Et il le dit très très bien lors d'un speech chez Microsoft (en anglais).

En particulier, par définition un système de protection des contenus (comme celui d'iTunes par exemple) est contournable très facilement car pour que le client puisse lire le contenu on lui donne le contenu encrypté, l'algorythme et la clé. Ainsi il suffit de réimplementer l'algorithme pour obtenir le contenu non-protégé. Par contre il est interdit par la loi (américaine en tout cas) de le faire, de fournir des outils pour le faire et même de dire comment on fait ! Je sais même pas si j'ai le droit de vous dire que pour iTunes ça marche très bien !

Ensuite le discours de Cory explique comment les systèmes de protections sont nefastes à la fois pour la société, pour l'économie en général, pour les artistes et pour des sociétés comme Microsoft en particulier..

Un de ses exemples est le VHS par rapport aux systèmes de diffusions de vidéo proposés au départ qui étaient complètement blindés pour s'effacer automatiquement après quelques visions.. Si on avait empecher le VHS, c'est tout une industrie autour de la cassette vidéo qui n'existerait pas et probablement une hausse des revenus des producteurs et des créateurs de films qui n'existerait pas non plus.

Ce qu'explique Cory, c'est qu'il ne faut pas essayer de s'opposer à un nouveau média ou système qui se developpe mais il faut s'adapter à lui.. Je suis 100% d'accord.. Pour la musique en particulier l'exemple est édifiant... La ou les clients avaient du mal a stocker des centaines de CD (1000 chansons) aujourd'hui il pourront acheter des dizaines ou même des centaines de milliers de chansons.. Il faut juste que cela soit moins cher..

Offrez aux utilisateurs la possibilité de légaliser (pas de télécharger) leurs MP3 à moins de 10 cents d'euros la chanson.. Je suis convaincu que les revenus des éditeurs augmenteraient au lieu de baisser !

Tags: