Nos dirigeants aiment le clivage gauche-droite. Au point que Raffarin maintenant préconise de voter pour les grands parties de gauche ou de droite.

Ben oui c'est plus facile a gérer.. Comme les entreprises aiment bien avoir un concurrent bien établi avec lequel on peut - eventuellement - se mettre d'accord pour se partager le marché..

Il va bientôt falloir faire intervenir bruxelles pour assurer la libre concurrence au niveau politique !

Tags: