Les 6 et 7 avril s'est tenu au Ministère de la Recherche et de l'Innovation le congrès Net2004 de l'AFNET (association francophone des utilisateurs du Net), association qui meriterait d'être plus connue car les actions qu'elle entreprent sont très intéressantes et réellement importantes:

- projet e-PME afin d'accompagner les entreprises aux changements liés à l'introduction des méthodes de travail numérique (actuellement dans le domaine de l'aéronautique). On peut regretter que cela ne soit pas étendu à d'autres domaines, mais il faut bien commencer par quelque chose.

- l'Internethon, visant à recycler les vieux PCs et après reconditionnement à les redistribuer aussi bien en France que par exemple en Afrique.

- des communautés de travail autour de l'adoption des techniques de travail numériques et des technologies Internet.

Pour revenir aux deux journées de débats quelques points intéressants:

- toute la journée du mardi une belle prestation en permettant à plus de 15 régions de participer (pour certains activement, car la présentation d'Airbus était faite de Toulouse) en conférence à travers le Net.

- le Mardi matin, on a eu un panorama des actions de mise en place des techniques de travail numériques dans le domaine de l'aéronautique, l'espace et le défense ainsi que le projet e-PME. Très tournée vers "l'e-Supply Chain" (beaucoup de buzz-words dans ces présentations d'ailleurs) qui semble être le lieu de gros grain d'efficacité pour les grands projets impliquant nombre de sociétés différentes. En particulier il était intéressant de noter une avance certaine d'Airbus dans ce domaine. Le projet e-PME se justifiait largement quand on imagine la difficulté pour les petites entreprises non seulement de participer à la chaîne mais encore plus d'essayer de tirer partie de ces techniques.. Il y a beaucoup de chemin à faire pour permettre cela aux PME. Ce qui est très intéressant aussi c'est de voir qu'on a dépassé le débat technologique pour vraiment s'interroger sur les usages.

- l'après-midi un débat très politique (il suffit d'un député et de quelques représentants de l'état) sur l'Entreprise France face aux technologies numériques. Un coup de gueule mérité de Pierre Faure le président de l'AFNet sur un désengagement de l'état dans ce domaine. Le DSI de Renault a peu parlé d'informatique mais plus de "business" en notant le danger dans lequel l'économie Française est, si on continue à "réfléchir comme se partager le gateau au lieu de voir comment le faire grossir". Il a aussi signalé que Renault n'a pas hésité à prendre des risques (avec Nissan). On peut regretter que personne n'ai signalé la faiblesse de l'industrie des TIC en France et en Europe et qu'il est urgent de trouver des solutions pour reprendre pied (les logiciels libres peut-être). Les français du domaine des TIC ont une responsabilité quand il pourraient créer des entreprises (en France de préférence, au lieu d'aller comme beaucoup la créer aux USA) plutôt que de s'installer confortablement dans les filiales des éditeurs de la Silicon Valley. Les grands groupes ont aussi une responsabilité dans ce domaine quand il se fournissent trop souvent chez les leaders américains.

- le Mercredi martin, une conférence sur le CRM. Une belle revue des méthodes de Net-marketing y compris le chat et la messagerie instantanée. Un peu inquiétant la présentation sur la fidélisation ou il s'agissait plus d'attirer le consommateur, de lancer l'ameçon, d'attendre qu'il morde, de férer, de le fatiguer un peu et d'ensuite de bien profiter de tout ce travail pour vider son portefeuille.. Le tout sous couvert d'offrir aux consomateurs de l'aide dans "l'art d'acheter".. Je n'ai pas été très convaincu comme vous pouvez le voir.. J'espère qu'il y a de la place pour un CRM plus équilibré qui soit dans l'interêt aussi bien des entreprises que des clients. Ensuite nous avons eu une présentation de Renault (une chose est sûre, ils ont un super département communication chez Renault) sur le site Renault Parts permettant aux concessions et réparateurs de consulter et de commander en ligne les pièces (cela fait plaisir de voir ce qu'ils font car il y a 5 ans chez Netscape j'etais dans l'équipe qui a apporté les technologies Internet chez Renault et construit l'infrastructure du réseau de communication avec les concessions). Heureusement à la fin une présentation plus orientée "petites entreprises". La problématique des "petites entreprises " était plutôt absente de façon générale du congrès qui était un peu trop marqué "grandes entreprises". Il faut faire attention aux temoignages des grandes entreprises qui présentent une approche et des solutions difficiles d'accès pour les PME et encore moins pour les TPE.

- Finalement, l'après-midi on a eu une session sur l'e-collaboration. Après une introduction sur les points clés de l'e-collaboration (ou le mot Wiki a été cité), on a eu des temoignages de Renault, Total, Rhodia et Thalès sur leurs multiples projets. Clairement le plus impressionnant était le travail de Renault mais encore une fois j'ai trouvé cela trop orienté grandes entreprises et difficilement applicable aux petites entreprises (plus de 10 Millions d'euros d'investissement chez Renault). On a eu ensuite un temoignage d'une petite entreprise (enfin) éditrice de logiciel (aïe difficile d'appliquer cela à une PME non technologique encore une fois). Pour autant ce témoignage était hyper intéressant car la société en question (Mayetic) a 25 employés et aucun bureau et cela depuis 8 ans.. Si aujourd'hui avec le haut-débit cela semble plus facile, il y a encore quelques années cela révélait de l'exploit. Cela aurait été le grand chelem si Mayetic faisait des logiciels libres mais malheureusement ce n'est pas le cas et leur solutions (concurrentes en partie de XWiki) est basée sur Lotus Domino (encore dommage).. En tout cas je leur souhaite bonne chance pour la suite car c'est vraiment sympatique. D'ailleurs on n'a pas beaucoup parlé de logiciels libres (pourtant l'AFNET annonce la promotion des systèmes ouverts et les logiciels libres sur sa page de présentation - un peu ancienne d'ailleurs) Pour finir on a eu un panorama des outils existants de l'e-collaboration. Ahhh, on va peut-être parler des logiciels libres.. Malheureusement à peine.. Si le mot Wiki a été cité, l'orateur nous a dit penser qu'il y allait avoir des choses très intéressantes venant des logiciels libres mais qu'on attendait leurs solutions (ah bon ? Et les dizaines de Wiki, les eGroupware, et autre phpGroupware ?).

On peut en effet regretter l'absence des logiciels libres du congrès. En effet:

- dans la conférence sur la compétitivité il aurait été intéressant de dire que les logiciels libres sont un moyen de renforcer l'industrie des TIC en europe et cela peut vraiment aider.

  • du côté des PME les solutions à base de logiciels libres peuvent être plus facilement accessibles et avec moins de coûts cachés (surtout si les grandes entreprises, faisaient comme l'état commence à le faire, et participaient à ces solutions plutôt que mettre des millions dans des solutions propriétaires).

    Peut-être que les logiciels libres étaient absent car les grandes entreprises en question avaient plutôt construit leurs solutions sur des logiciels propriétaires et n'étaient pas vraiment en position d'en parler, à moins que cela soit plutôt dû a la présence de gros éditeurs de solutions collaboratives comme partenaires de l'AFNET, ce qui est nettement moins sympathique..

    Cela ne reduit pas l'interêt de cette conférence avec en plus une ambiance très sympatique. Il faut absolument remercier les bénévoles de l'association qui ont fait un super boulot pour organiser ces deux journées.

    Je finirais par la conférence sur X-Afrique et l'InternetThon qui avait pour objectif de réflechir sur les possibilités de reduire la fracture numérique. On a eu des témoignages d'actions dans ce domaine qui sont à encourager.. Voici donc des liens sur l'internethon et sur X-Afrique.

Tags: