Comment mesurer la valeur de l'économie collaborative ou d'un logiciel libre - le CA et le PIB ne sont plus des indicateurs valides

Last modified by Ludovic Dubost on 2014/05/21 22:25

May 21 2014

En suite à mon billet intitulé "Impacts d'Internet et des Nouvelles technologies sur la société: nous n'avons encore rien vu" ou j'ai parlé de l'économie collaborative, une question se pose sur comment mesurer la valeur de l'économie collaborative ou d'un logiciel libre. Traditionnellement on va mesurer le prix (donc le CA) qui rentrera dans le PIB. Or dans le cas d'un produit gratuit, tel un logiciel libre ou comme l'information contenu sur Wikipedia, le prix est "zéro", et donc suivant cette règle de mesure, la valeur est ainsi zéro. 

Quand on pense que Wikipedia serait peut-être une des choses les plus intéressantes à emmener sur une île déserte, même avant la nourriture, puisque avec la connaissance on saurait en produire, on ne peut pas imaginer que Wikipedia contribue ou zéro ou quasi zéro à notre société. 

Ceci pose de sérieux problèmes qui seront grandissant au fur et à mesure de la croissance de l'économie collaborative.

Chez XWiki nous nous sentons tout particulièrement concerné par ce problème car nous voyons nombres d'articles de presse qui sont parler de telle ou telle société ayant levé 5M$, ou de sa croissance de CA. Régulièrement on nous demande notre CA. Lorsque nous faisons des dossiers pour les projets de recherche financés, on nous demande le retour sur investissement du projet, mesure une fois encore en chiffre d'affaires et en croissance économique. Nous voyons aussi des classements publiés en CA et aussi les "magic quadrant" du Gartner avec des minimums de CA important ainsi qu'une non prise en comptes de clients "gratuits". Pour nous même aussi nous aimerions savoir quelle est notre utilité sociale et économique. 

L'article suivant Beyond GDP - Measuring Value in a Service-oriented, Information-based, Digital Economy explique ce problème et donne quelques pistes de reflexion:

Over the past decade, a new set of concerns have arisen with the evolution of the Internet-based digital economy.    How do you measure the value of the explosive amount of free information goods available over the Internet, including Wikipedia articles, Google maps, Linux open source software and You Tube videos?  “We know less about the sources of value in the economy than we did 25 years ago,” wrote economists Erik Brynjolfsson and Adam Saunders in MIT’s Sloan Review: 

“We see the influence of the information age everywhere, except in the GDP statistics.  More people than ever are using Wikipedia, Facebook, Craigslist, Pandora, Hulu and Google.  Thousands of new information goods and services are introduced each year.  Yet, according to the official GDP statistics, the information sector (software, publishing, motion picture and sound recording, broadcasting, telecom, and information and data processing services) is about the same share of the economy as it was 25 years ago -  about 4%.  How is this possible?  Don’t we have access to more information than ever before?” 

Il est très intéressant de voir que le secteur dans lequel nous sommes et qui prend de plus en plus de place dans nos vie semble ne pas croître économiquement. Si l'on suit cette argument, le gouvernement devrait s'en désintéresser totalement. Une explication vient du fait de la différence entre valeur produite et valeur capturée. Ainsi le logiciel gratuit aura une valeur produite et cependant seule la valeur capturée se transformera en PIB. IBM lors de la création de son plan Internet a par exemple pu mesurer qu'une petite équipe travaillant sur Linux a généré de la valeur capturée par la branche service et hardware d'IBM. 

Un point très important est l'impact que ce problème de mesure peut avoir sur les décisions que l'on prend. Si l'on ne mesure pas correctement la valeur produite de l'économie collaborative allons nous, consommateurs, clients et est-ce que les gouvernements vont prendre les bonnes décisions. 

“What we measure affects what we do; and if our measurements are flawed, decisions may be distorted . . .,” it noted in its report issued in September of 2009.  “So too, we often draw inferences about what are good policies by looking at what policies have promoted economic growth; but if our metrics of performance are flawed, so too may be the inferences that we draw.” 

 

Si la valeur sociale du logiciel libre ou de Wikipedia est très importante, alors peut être faut il sponsoriser ces services (pourquoi pas avec de l'argent gouvernemental). Si par ailleurs les logiciels libres ou service d'économie collaborative apportent une valeur sociale important mais mesurer comme nulle, pendant que des services payants se voient eux concurrencés et donc leur contribution au PIB baissé, peut-être va-t-il falloir s'attendre à une baisse du PIB pendant que la valeur sociale elle continue d'augmenter. L'économie collaborative sera peut-être de la "bonne" décroissance. 

Quelques propositions de mesures sont évoqués:

Brynjolfsson proposes looking at how users spend their limited time and attention online as a possible solution to the measurement problem.  “You can pay for something with dollars, but you can pay for something with anything else that has value as well.  And when you choose to spend time on consuming a good, you are paying for that. You are paying a piece of your life.  You are paying attention, if you will.  And that is something that is in finite quantity.” 

Nous pensons chez XWiki qu'en effet c'est la "valeur d'usage" qui représente le mieux ce que nous avons pu produire. Le temps et/ou le nombre d'utilisateurs actifs est clairement une meilleure mesure que le CA.

Le problème est bien évidement complexe mais une chose est sûr. Il est temps de prendre en compte de nouveaux indicateurs, car le PIB n'est pas une mesure correcte du progrès social, surtout dans l'ère digitale.

Tags:
Created by Ludovic Dubost on 2014/05/21 22:24